feuille  
banniere 
[Trafic routier / Dossier contournement (COW)]

Dossier COW : Contournement Oberschaeffolsheim-Wolfisheim


Plan COW


POURQUOI UN CONTOURNEMENT ?

 

Peu de temps après sa création, en 1996-1997, ARBRES a jugé nécessaire de réclamer une route de contournement de Wolfisheim et d'Oberschaeffolsheim. Les raisons étaient nombreuses:

 

- Augmentation de la population locale dans le secteur ouest de Strasbourg (+ 43 % à WOLFISHEIM)

- Mauvaise desserte par les transports en commun, déplacements pendulaires (trajets domicile travail) se faisant essentiellement en voiture particulière.
- Transit massif des habitants de la région du piémont des Vosges, voire de MOLSHEIM
- Augmentation du trafic des camions de 40 tonnes, notamment ceux de la Briqueterie qui amènent l'argile, repartent à vide, pendant que d'autres arrivent à vide, repartent avec leur chargement de briques, parpaings et autres matériaux de construction.

Le résultat de tout cela se traduit par une situation intenable pour les riverains du CD 45 à Oberschaeffolsheim et à Wolfisheim, et ceci à tous les niveaux : bruit du matin au soir et même la nuit, pollution par les gaz d'échappement, insécurité pour les riverains, détérioration des habitations par les vibrations, bref détérioration de la qualité de vie en général.


HISTORIQUE DE NOTRE COMBAT EN 3 ETAPES
 

ETAPE 1 : 1996 – 2002        NOTRE BATAILLE POUR LA PRISE DE CONSCIENCE DES ELUS

ETAPE 2 : 2002 – 2005        NOTRE SOUTIEN PENDANT L’ENQUÊTE PUBLIQUE

ETAPE 3 : 2006 – ?       NOTRE VIGILANCE POUR L’AVANCEMENT DES TRAVAUX

 

 

ETAPE 1 : 1996 – 2003       MANIFESTATIONS, AFFICHAGE  DE PANNEAUX  ET  RENCONTRE DES ELUS

 

Au cours de 5 longues années, les présidents et membres des Comités Directeurs successifs se sont relayés auprès des de tous élus (maires, conseillers généraux, Président du Conseil Général) pour porter la bonne parole et arriver à un consensus politique sur la nécessité du COW et un consensus technique sur le projet.

Cette période a été émaillée d’incidents pittoresques qui ont alimenté la chronique de ce projet :

Manifestations de blocage de la circulation, interviews télévisées sur FR3, articles dans la presse locale, diffusion d'ARBRES INFOS (voir nos archives)

Filtrage de la circulation, pétitions et campagnes d’affichage musclées : « Que fait le Conseil Général ? » « Le COW vite », etc.

Guéguerres entre les maires, parfois même entre 2 équipes municipales successives…

 

Nous avons eu plusieurs entretiens avec les présidents du Conseil Général : Daniel HOEFFEL en 1997 puis Philippe RICHERT en 2002

Les Conseillers généraux du canton ont eu des effets d’annonces  totalement farfelues sur des dates de mise en services (2000–2001 de la part de M. SCHLICHTER puis de M. LOBSTEIN). Alors que les travaux n'ont toujours pas débuté en 2009...


 

ETAPE 2 : 2003 – 2006       ENQUETE PUBLIQUE  à la vitesse de l’escargot !

 

Malgré une différence d’appréciation entre la CUS (qui préférait attendre la concrétisation de la VLIO) et le Conseil Général (qui était prêt à lancer l’opération indépendamment de la VLIO), nous avons, à force de ténacité, obtenu l’engagement de M. RICHERT en juin 2003 pour l’ouverture d'une enquête publique. Un an de travail administratif, et en mars 2005 l’enquête est enfin ouverte au public. Après un avis favorable du commissaire enquêteur, le Préfet finira par signer la Déclaration d’Utilité Publique (DUP) en mars 2006.

 ARBRES aura suivi ce dossier de très près et l'aura même sauvé in extremis d'un oubli fâcheux de transmission à la CUS pour avis...  


 

ETAPE 3 : 2006 – 2011 AVANCEMENT DES TRAVAUX : cherchez l’erreur !

 

Contrairement au chantier du ZENITH bouclé en 2 ans après la DUP, le projet COW fait volontiers l’école buissonnière …il est vrai que le COW est quand même nettement plus campagnard que le beau ZENITH.

Les services administratifs et techniques du Conseil Général travaillent aussi vite que ceux de la CUS… pour peu que la volonté politique qui les meut soit au rendez-vous.

D’évidence ceci n’est pas le cas pour notre pauvre petit projet de contournement ; à en juger par l’échéancier prévisionnel du CG, les travaux pourraient démarrer en 2011… soit au bout de 16 années après les premières promesses...

 


ETAPE 4 : 2011 - 2013 REALISATION DES TRAVAUX

Les travaux sont réalisés pour un achèvement annoncé en 2013.
L'inauguration du COW a lieu le 7 septembre 2013 avec les officiels et le 8 septembre de manière festive avec le public.
ARBRES a été associée tout comme les autres associations. ARBRES est à l'origine de l'idée d'une COWalcade, un défilé autour de la mobilité au fil du temps, avec de nombreux moyens de locomotion...

REVIVEZ L'OUVERTURE DU COW ATENDU DEPUIS 20 ANS SUR FRANCE 3 ALSACE :

 

ET EN PHOTOS PAR ARBRES

 


ETAPE 5 - VIVEMENT ATTENDUE

La briqueterie Wienerberger doit se raccorder au rond-point entre Achenheim et Oberschaeffolsheim. Cette étape diminuera la circulation de poids lourds dans Achenheim, et répondra aux attentes d'ARBRES formulées dans le premier journal ARBRES INFOS en 1996 !
Les travaux ont pris du retard afin de protéger la faune découverte au printemps 2013 (présence de crapauds verts).

 

Un réveil tardif.

Courant 2008, alors que la DUP était signée depuis 2 ans, un petit groupe composé de quelques spéculateurs fonciers d'Oberschaeffolsheim ainsi que de candidats battus quelques mois plus tôt aux municipales, lançait une pétition et démarchait les habitants d'Oberschaeffolsheim en diffusant des plans erronés ainsi que des contrevérités flagrantes.

A force d'insistance et de démarchage à la limite de l'abusif, ils réussissaient à arracher nombre de signatures y compris auprès de personnes habitant sur le CD 45 et victimes au quotidien du bruit et de la pollution.

Belle manoeuvre, avouons-le, de manipulation et de désinformation.

Au cours d'une réunion publique organisée par le Maire d'Oberschaeffolsheim le 13 septembre 2008, le débat contradictoire, les témoignages de bon nombre de personnes à qui on avait quasiment extorqué une signature ont permis de clarifier les vrais buts des pétitionnaires (voir notre numéro spécial d' ARBRES INFOS n°38).

Le Conseiller Général du canton et les Maires d'Oberschaeffolsheim et de Wolfisheim apportaient assez rapidement les précisions utiles, rectifiaient bon nombre de contrevérités et confirmaient leur volonté de soulager les riverains du CD 45 en poursuivant la réalisation du COW. Le Maire d'Oberschaeffolsheim s'engageait aussi en public à réaliser un merlon anti-bruit, tout autour des constructions du village, pour que les nuisances ne puissent se déplacer d'un point du village à un autre. Ainsi les habitants des lotissements Verger, Musau et Chapelle  seront en quelque sorte abrités derrière ce merlon à terme végétalisé.

 

 
Copyright (c) 2007 Arbres - Contact - Administration - 13, rue du canal 67203 OBERSCHAEFFOLSHEIM

Schiltigheim Vol XXV n° 1329 CCP Strasbourg n° 2712 12 F - Réalisé par Keyko-web