feuille  
banniere 
[Conférences / Le vélo / En pratique]

Le vélo utile en pratique

 

 

Dans cet article

Le vélo
L'équipement
Le vol

Article Précédent
Notre démarche


Article suivant
Témoignages

 

Le vélo

 

(1) VTC ou vélo de ville (2) VTT vélo tout terrain (3) Vélo de course ou de route

 

Les VTT(2) ou les vélos de route et de courses(1) sont des engins conçus pour le sport ou le loisir. Une des principales contraintes est le poids qui doit être le plus faible possible, d'où une réduction drastique des équipements que l'on peut néanmoins acquérir en adaptable

Pour un usage urbain, l'utilisateur doit pouvoir se déplacer dans la tenue qu'il aurait revêtue s'il avait pris sa voiture ou le bus. L'équipement du vélo doit donc comporter impérativement :
•    Une protection efficace de la chaine pour ne pas salir le pantalon.
•    Des gardes boues pour pouvoir rouler sur un sol humide. Sans cet accessoire, le beau costume est à la merci de la moindre flaque d'eau

En plus, sans être aussi indispensables, d'autres équipements sont vraiment utiles :
•    Un porte bagage ou un panier pour transporter quelques affaires
•    Une sonnette pour prévenir les piétons qui cheminent sur la piste cyclable
•    Un éclairage, de préférence fixé sur le vélo pour éviter le vol, pour ne pas l'oublier à la maison et pour ne pas s'encombrer à chaque arrêt.

Le VTC ou vélo de ville (1) est comme son nom l'indique le plus adapté car il intègre tous ces accessoires d'origine.
Nous vivons dans une région plate ou les seules côtes sont les ponts. Le poids du vélo n'est pas déterminant, l'assistance électrique inutile, les dérailleurs complexes à 21 vitesses qui permettent de grimper les cols des Vosges sont aussi inutiles que des freins hyper performants qui autorisent la descente de ces mêmes cols à 70 Km/h.

En fait, la vielle "bécane à Papy" à moitié rouillée avec ses trois vitesses et en bon état mécanique est déjà amplement suffisante pour un parcours urbain limité de moins de 5 Km.
L'offre en vélos d'occasion est pléthorique sur les sites de petites annonces, ce qui permet de s'équiper pour moins de 100 €, soit 1 à 2 pleins de voiture.

 

 

Haut de page

 

 


L'équipement

 

 

Pour être efficace et surtout utilisé, l'équipement doit être minimal et peu encombrant sous peine de décourager le cycliste au profit de l'automobiliste 

 

 

La sécurité :

 

•    Un casque : encore trop peu utilisé, il a déjà sauvé beaucoup de vies. Si le vélo est parqué sous un abri, le casque peut être attaché avec l'antivol et laissé sur place.
•    Un gilet fluorescent : Bon marché et prend très peu de place. Il est surtout utile en cas de parcours de nuit ou dans la circulation. Son usage de jour sur des pistes en site propre est moins impératif
•    Un antivol : Il doit être de bonne qualité, donc plutôt lourd et volumineux même si c'est souvent un casse tête pour trouver un endroit ou le fixer sur le vélo pendant le roulage. C'est plus facile sur un vélo de ville avec porte bagages ou panier. Attention : Ne jamais transporter un antivol dans un sac à dos : la moindre chute, même à  faible vitesse peut entrainer des lésions graves à la colonne vertébrale.

 

 

Les intempéries :

 

•    Une cape de pluie est très efficace, facile à enfiler ou à enlever, peu couteuse et peu volumineuse une fois pliée. C'est encore un point où il faut faire l'effort d'essayer pour s'en convaincre : faites vous prêter une cape et allez faire un tour sous la prochaine averse, vous serez surpris de son efficacité.
•    Le froid : C'est à chacun de trouver le bon nombre de couches de vêtements à enfiler. Le fait d'être en mouvement est aussi une bonne façon de lutter contre le froid. En général, on trouve toujours le bon compromis avec ce qu'il y a dans l'armoire.

 

 

Haut de page

 

 


Le vol

 

Qu'on se le dise : aucun antivol n'est inviolable ! Celui qui veut vraiment voler votre superbe vélo à plus de 1000 € y parviendra.
L'AFNOR homologue des antivols pour les motos s’ils résistent plus de 10 minutes à des voleurs bien outillés et en condition réelle d'utilisation. La quasi totalité des antivols pour vélo résistent moins d'une minute. L'inconvénient des bons antivols homologués, c'est qu'ils ont toutes les chances de coûter plus cher que votre vélo.

On peut néanmoins se protéger efficacement lorsqu’on sait que le voleur cherche avant tout la facilité.
Il s’attaque aux vélos les moins protégés, préfère les endroits sombres et discrets et abandonne  «sa proie » s’il n’est pas arrivé à ses fins après 5 minutes.

 

 

Quelques conseils de bonnes pratiques :

 

•    Attacher le vélo à un point fixe : le vol par enlèvement est le plus facile et le plus répandu
•    Passer l'antivol dans la boucle de cadre et dans la roue avant
•    Un antivol qui traine par terre est un cadeau pour les voleurs, il devient très facile à casser. Un antivol bien mis, sans jeu, avec la serrure peu accessible aux outils offrira une protection efficace même s’il est d’une solidité moyenne.
•    Garer son vélo dans un lieu public à fort passage, dans un endroit bien éclairé la nuit.
•    Faire marquer son vélo pour rendre les pièces invendables et pour que la police puisse l’identifier et vous le restituer lorsqu’elle le retrouve. Il vous en coutera 4 € au CADR67, recommandé par la CUS

 

 

Vol des accessoires ou de pièces

 

La roue avant : Elle est plus facile à enlever et se monte sur tous les vélos contrairement à la roue arrière, elle est plus souvent abîmée en cas de chute, donc plus demandée sur les marchés parallèles.
La selle : fréquemment volée, surtout si elle est de bonne qualité. Une solution consiste à laisser en permanence un petit antivol qui relie la selle au porte bagage. Le voleur en choisira une autre.
Les lumières, la sonnette : ce sont souvent des accessoires amovibles, faciles à voler.

Les mécanismes de serrage rapide de la selle et les roues sont une aubaine pour les voleurs.
Il existe des kits de sécurité à partir de 13 € dans les magasins de sports pour remplacer ces fermetures. Il faut une clé spéciale fournie avec le kit. Malheureusement la clé est la même pour tous les kits, si le voleur en possède une …
L'idéal, pour un bricoleur, est de mettre des boulons classiques dont les arêtes sont limées. Vous aurez quelques difficultés pour les démonter mais votre selle et vos roues seront en sécurité.

 

Haut de page

 

 

 

 

Dans cet article

Le vélo
L'équipement
Le vol

Article Précédent
Notre démarche


Article suivant
Témoignages

 

 

 

 

 
Copyright (c) 2007 Arbres - Contact - Administration - 13, rue du canal 67203 OBERSCHAEFFOLSHEIM

Schiltigheim Vol XXV n° 1329 CCP Strasbourg n° 2712 12 F - Réalisé par Keyko-web